photo de l'institut raymond-dewar photo de l'institut raymond-dewar
Icône du questionaire de dépistage interactif Questionnaire de dépistage
interactif


 


Langue des signes

La culture sourde

Le concept de culture sourde résonne avec ambiguïté pour les entendants qui ne sont pas familiers à ce monde particulier. On est davantage disposé à traiter de la surdité sous l'angle unique de la déficience sensorielle. Pourtant, lorsque l'on s'ouvre à connaître véritablement le monde des Sourds (l'utilisation du « S » majuscule désigne ici l'appartenance culturelle) , on se rapproche et se sensibilise à une réalité tout autre. Des anthropologues et des sociologues ont d'ailleurs reconnu l'existence d'une culture sourde.

Trois (3) personnes sourdes communiquent ensemble dans le corridor.

La culture de la communauté sourde prend d'abord racine dans son histoire qui a jalonné son évolution difficile où les obstacles ont contribué à consolider les forces vives de ce groupe minoritaire. L'organisation du milieu associatif sourd, la presse silencieuse, les activités religieuses, sportives et sociales constituent des lieux qui permettent la transmission de la langue et de toute une tradition culturelle entre personnes sourdes. La poésie et l'humour sourds constituent d'autres éléments distinctifs de ce groupe culturel auxquels peu d'entendants accèdent tant son contenu est intimement lié à la culture d'appartenance de l'individu.

L'Institut Raymond-Dewar reconnaît l'existence d'une communauté sourde québécoise distincte, utilisant la langue des signes québécoise, ayant une culture qui lui est propre. Nous cherchons à adapter nos services pour répondre aux besoins des personnes de culture sourde.